Parlez-nous un peu de votre héros, Daniel, qui vit dans la Maison des reflets. En quoi cet environnement l’a-t-il rendu si différent des autres jeunes de son âge ?

Daniel vit depuis toujours dans une bulle. La Maison Edelweiss, dont son père est directeur, est en effet peuplée de reflets : des doubles virtuels de personnes disparues, qui ont été conçus pour permettre à leurs proches de gagner un peu de temps sur leur deuil et d’adoucir cette période sombre. Daniel évolue donc dans un monde très différent de celui des autres jeunes de son âge. Ses contacts avec le monde réel sont réduits au minimum, ses meilleurs amis et sa propre mère sont des reflets, et son père, qui est un bourreau de travail, a beaucoup de mal à être présent pour lui au quotidien. Daniel est donc très seul – même s’il va mettre un peu de temps avant de s’en rendre compte. Il a aussi le sentiment d’être privilégié, de vivre dans un environnement extraordinaire et d’avoir tout ce qui lui est nécessaire. Jusqu’au jour où il se décide enfin à sortir et découvre que les frontières de son monde sont en fait plus étroites que ce qu’il imaginait…




Ajouter un commentaire

Protected by WP Anti Spam