En parallèle, on suit l’enquête policière du point de vue de Clara Di Lazio, une commissaire charismatique, au passé chargé…qui pourrait bien être la véritable héroïne de l’histoire, non ?

Oui, c’est elle qui mène la danse. Il était très tentant pour moi de faire de Clara une super flic, une super nana, une super tout. Mais non, j’ai choisi de mettre en avant son côté humain et vulnérable. Ce personnage a vraiment pris toute son ampleur au fur et à mesure de l’écriture. Il a grandi dans mon esprit petit à petit. Clara est très douée, elle ne mâche pas ses mots, elle sait ce qu’elle veut, certes, mais elle avance avec ses peurs, ses doutes et une douleur qui ne la quittera sans doute jamais : la disparition de son jeune frère, Vincent, dix-sept ans plus tôt, et qui n’a jamais été retrouvé. Aussi, lorsqu’on lui confie l’enquête des quatre étudiants disparus, le passé refait surface, violent, brutal… Va-t-elle retrouver son frère en cherchant les autres ? Pourra-t-elle faire la part des choses ? Tout se bouscule dans sa tête, mais elle tiendra le cap.




Ajouter un commentaire

Protected by WP Anti Spam