Chaque semaine, nous vous proposons de découvrir un extrait des Mots indispensables pour parler du racisme, l’abécédaire remue-méninges d’Alexandre Messager. Après le mot « blagues », le mot « insultes » car de la blague à l’insulte, il n’y a parfois qu’un pas…

Insultes

Les insultes représentent l’une des manifestations les plus courantes du racisme. On parle alors d’injures racistes. Ce sont des expressions offensantes et méprisantes dirigées contre un individu ou un groupe humain, fondées sur des critères discriminants tels que la couleur de la peau. En France, mais aussi dans de très nombreux pays, les insultes racistes peuvent être punies par la loi.

Couv Les mots indispensables pour parler du racismeNous avons tous entendu ou lu des injures racistes, à l’école, au travail, dans la rue ou dans d’autres endroits publics : dans un café, sur Internet, à la télévision… L’insulte est une façon de montrer à l’Autre, en des termes blessants, qu’il est différent. En l’injuriant, on lui manque de respect, on le dévalorise et on stigmatise son ou ses particularismes. La question de la couleur de la peau revient souvent et l’idée de la « race » est toujours plus ou moins présente : « sale race », « sous-race », « sale Blanc », « sale Noir », « sale Arabe », « sale Juif »… Les adjectifs peuvent varier mais la finalité reste toujours la même : dénigrer l’Autre, le rabaisser.

Comme toutes les expressions du racisme, les injures sont considérées comme un délit au regard de la justice et, dans de très nombreux pays, les insultes racistes sont condamnées par la loi. En France, l’injure raciste est punie par la loi du 1er juillet 1972 relative à la lutte contre le racisme. De nombreux cas d’injures racistes tenues en public défraient régulièrement la chronique. En 2011, le styliste de la maison de couture Dior, John Galliano, a été condamné par la justice pour avoir proféré publiquement des insultes racistes et antisémites dans un bar parisien, tandis qu’en Angleterre des joueurs de football ont été très durement sanctionnés pour avoir lancé des injures racistes à d’autres joueurs d’origine africaine.

Cependant, les condamnations pour injures racistes restent rares, plus particulièrement lorsque ces injures sont tenues sur Internet. Ceci s’explique par la difficulté à réunir toute une série de critères nécessaires pour obtenir une condamnation. Cela signifie donc que la meilleure façon de lutter contre les insultes racistes passe par l’éducation et l’information plutôt que par la répression.

RETROUVEZ TOUS LES ARTICLES SUR LES MOTS INDISPENSABLES POUR PARLER DU RACISME.




Ajouter un commentaire

Protected by WP Anti Spam