La 32e édition du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil ouvre ses portes le mercredi 30 novembre.

Découvrez le programme complet de nos auteurs en rencontres sur le salon et en dédicaces sur notre stand.

Lire la suite

Faut-il avoir lu les quatre romans U4 pour lire U4.Contagion ?


CT : Non, pas forcément ! C’est le principe d’un spin-off, il faut surtout avoir bien saisi le contexte d’U4 : le virus qui a décimé la population mondiale. Dans U4.Contagion, nous donnons cette fois la parole à une multitude de survivants, et pas seulement en France. Mais sans doute faut-il tout de même avoir lu au moins un de nos quatre romans pour apprécier pleinement cette Contagion.

FH : Et rassurez-vous, pour éviter les spoilers si vous n’avez pas tout lu, nous avons choisi de les signaler au cours du livre !

Est-ce cela qui vous a donné envie d’écrire U4.Contagion ?


FH : Bien sûr, et surtout notre désir d’en raconter davantage. Nous avions envie d’explorer, chacun à notre tour, d’autres facettes de nos personnages principaux, secondaires… et d’en découvrir d’autres encore. Après avoir consacré 1 500 pages à mettre le monde en ruines, nous voulions profiter du décor, révéler quelques secrets en suspens, raconter des « angles morts » de nos histoires.

YG : Les parcours de nos héros, écrits à la première personne, ne donnaient qu’une vision limitée de l’épidémie. Nous avons voulu ici faire entendre la voix d’autres personnages. Beaucoup de ces récits étaient en germe dans nos romans.

VV : Et comme nous voulions surprendre encore une fois les lecteurs, être là où on ne nous attendrait pas, nous avons choisi la forme des nouvelles – qui résonnent l’une avec l’autre, se répondent, créent un nouveau « chœur », cette fois dans un seul livre.

Dix mois après leur sortie, comment ont été reçus vos romans U4 ?


YG : Nous avons constaté que les lecteurs étaient au rendez-vous dès la sortie des livres en librairie. Les réactions ont été nombreuses sur les blogs et les réseaux sociaux, de la part des adolescents comme des adultes. Depuis, nous parcourons la France tous les quatre, comme un groupe de rock.

CT : Nous avons encore du mal à réaliser le succès que nous vivons. C’est allé au-delà de nos espérances ! L’accueil des libraires a été exceptionnel, les médias se sont montrés enthousiastes et les ventes sont vraiment excellentes.

VV : Et puis, surtout, il y a la ferveur des lecteurs. Depuis dix mois, sur les salons, nous croisons des jeunes adultes qui s’échangent entre eux les romans, des adolescents qui les partagent avec leurs parents, des fans qui ont un avis définitif sur le « meilleur ordre de lecture » ou qui échafaudent des suites…

UN ALBUM PEUT-IL AIDER À TROUVER LE SOMMEIL ?

Trois questions au docteur Frédérique Aussert, somnologue et membre de la société française de Recherche et de Médecine du Sommeil.

Pouvez-vous nous dire quelles sont les principales difficultés rencontrées par les enfants dont les parents viennent vous consulter ?

La principale difficulté se situe au niveau du coucher de l’enfant, qui est devenu long et conflictuel. Au lieu d’être un moment d’apaisement qui va permettre à l’enfant d’accepter sans frustration de se séparer de ses parents pour la nuit, c’est souvent un temps de conflit qui éloigne encore plus l’enfant du sommeil.

Lire la suite

Les histoires

Du polar au fantastique, de la science-fiction à l’histoire d’amour, les auteurs des Tip Tongue sont des auteurs de littérature. Ils inventent une vraie, une bonne, une chouette histoire.

Pour écrire son roman, chaque auteur a imaginé une raison plausible qui amène le héros à voyager dans un pays étranger : vacances, échange scolaire, déménagement des parents (nouveau poste à responsabilité d’un des parents, remariage), grands-parents expatriés… Alors, la culture de ce pays étranger devient le cadre d’une aventure. Il peut être question, quand cela sert le récit, d’un moment de l’histoire du pays, de ses particularités géographiques, des modes de vie de ses habitants, de leurs habitudes culinaires, sportives, des principales fêtes, des monuments les plus célèbres…

Lire la suite

Téléchargez les fiches pédagogiques Tip tongue :

Avec Tip Tongue, enseigner l’anglais devient naturel ! Faites progresser vos élèves en anglais en lisant avec eux un roman Tip Tongue par trimestre ! Pour chaque roman, téléchargez le dossier pédagogique en 13 séances élaboré par Stéphanie Benson, directrice de la collection Tip Tongue et maître de conférences en anglais et didactique à l’université Bordeaux-Montaigne. Et surtout, HAVE FUN!

Pour tous les livres de la collection Tip Tongue destinés à l’école primaire, l’accompagnement commencera par la création d’un English Corner (le coin anglais) dans votre classe. Voici la fiche pour vous guider dans sa mise en place : > Fiche création English Corner
JEANNE ET LE LONDON MYSTERY – CE1/CE2
> Comment utiliser le livre ?

> Fiche pédagogique – semaine 1

> Fiche pédagogique – semaine 2

> Fiche pédagogique – semaine 3

> Fiche pédagogique – semaine 4

> Fiche pédagogique – semaine 5

> Pièce de théâtre chapter 1 to 6 – semaine 5

> Fiche pédagogique – semaine 6

> Fiche pédagogique – semaine 7

> Fiche pédagogique – semaine 8

> Fiche pédagogique – semaine 9

> Fiche pédagogique – semaine 10

VALENTIN ET LES SCOTTISH SECRET AGENTS – CE1/CE2
> Comment utiliser le livre ?

> Fiche pédagogique – semaine 1

> Fiche pédagogique – semaine 2

> Fiche pédagogique – semaine 3

> Fiche pédagogique – semaine 4

> Fiche pédagogique – semaine 5

> Pièce de théâtre chapter 1 to 6 – semaine 5

> Fiche pédagogique – semaine 6

> Fiche pédagogique – semaine 7

> Fiche pédagogique – semaine 8

> Fiche pédagogique – semaine 9

> Fiche pédagogique – semaine 10

BOUCLES D’OR ET LES STRANGE BEARS – CE1/CE2
> Comment utiliser le livre ?

> Fiche pédagogique – semaine 1

Fiche pédagogique – semaine 2

> Fiche pédagogique – semaine 3

> Fiche pédagogique – semaine 4

> Fiche pédagogique – semaine 5

> Pièce de théâtre chapter 1 to 6 – semaine 5

> Fiche pédagogique – semaine 6

> Fiche pédagogique – semaine 7

> Fiche pédagogique – semaine 8

> Fiche pédagogique – semaine 9

> Fiche pédagogique – semaine 10

FLORIMOND A LA RECHERCHE DU OXFORD TREASURE – CE1/CE2/CM1
> Comment utiliser le livre ?

> Fiche pédagogique – semaine 1

Fiche pédagogique – semaine 2

Fiche pédagogique – semaine 3

Fiche pédagogique – semaine 4

> Fiche pédagogique – semaine 5

> Pièce de théâtre chapter 1 to 6 – semaine 5

> Fiche pédagogique – semaine 6

> Fiche pédagogique – semaine 7

> Fiche pédagogique – semaine 8

> Fiche pédagogique – semaine 9

> Fiche pédagogique – semaine 10

BLANCHE NEIGE ET LA MAGIC FROG – CE2/CM1/CM2
> Comment utiliser le livre ?

> Fiche pédagogique – semaine 1

Fiche pédagogique – semaine 2

Fiche pédagogique – semaine 3

Fiche pédagogique – semaine 4

> Fiche pédagogique – semaine 5

> Pièce de théâtre chapter 1 to 6 – semaine 5

> Fiche pédagogique – semaine 6

> Fiche pédagogique – semaine 7

> Fiche pédagogique – semaine 8

> Fiche pédagogique – semaine 9

> Fiche pédagogique – semaine 10

NOAH ET L’ENIGME DU GHOST TRAIN – CM1/CM2/6e
> Comment utiliser le livre ?

> Fiche pédagogique – semaine 1

> Fiche pédagogique – semaine 2

Fiche pédagogique – semaine 3

Fiche pédagogique – semaine 4

> Fiche pédagogique – semaine 5

> Pièce de théâtre chapter 1 to 6 – semaine 5

> Fiche pédagogique – semaine 6

> Fiche pédagogique – semaine 7

> Fiche pédagogique – semaine 8

> Fiche pédagogique – semaine 9

> Fiche pédagogique – semaine 10

TOM ET LE SECRET DU HAUNTED CASTLE – CM1/CM2/6e
> Comment utiliser le livre ?

> Fiche pédagogique – semaine 1

Fiche pédagogique – semaine 2

> Fiche pédagogique – semaine 3

> Fiche pédagogique – semaine 4

> Fiche pédagogique – semaine 5

> Pièce de théâtre chapter 1 to 6 – semaine 5

> Fiche pédagogique – semaine 6

> Fiche pédagogique – semaine 7

> Fiche pédagogique – semaine 8

> Fiche pédagogique – semaine 9

> Fiche pédagogique – semaine 10

HANNAH ET LE TRESOR DU DANGEROUS ELF – CM2/6e
> Comment utiliser le livre ?

> Fiche pédagogique – semaine 1

Fiche pédagogique – semaine 2

Fiche pédagogique – semaine 3

Fiche pédagogique – semaine 4

> Fiche pédagogique – semaine 5

> Pièce de théâtre chapter 1 to 6 – semaine 5

> Fiche pédagogique – semaine 6

> Fiche pédagogique – semaine 7

> Fiche pédagogique – semaine 8

> Fiche pédagogique – semaine 9

> Fiche pédagogique – semaine 10

QUI A VU LE PHANTOM OF THE OPERA – CM2/6e
> Comment utiliser le livre ?

> Fiche pédagogique – semaine 1

Fiche pédagogique – semaine 2

> Fiche pédagogique – semaine 3

> Fiche pédagogique – semaine 4

> Fiche pédagogique – semaine 5

> Pièce de théâtre chapter 1 to 6 – semaine 5

> Fiche pédagogique – semaine 6

> Fiche pédagogique – semaine 7

> Fiche pédagogique – semaine 8

> Fiche pédagogique – semaine 9

> Fiche pédagogique – semaine 10

Les fiches pédagogiques des autres romans seront bientôt disponibles !

On sent, à la lecture de ce roman choral fascinant, que vous vous êtes énormément documenté. Comment avez-vous construit cette histoire ?
J’ai décidé d’écrire ce roman après avoir perdu deux copains, dont un proche, Michel Renaud, dans les attentats de Charlie, et avoir appris, la même semaine, que le fils d’une amie de ma fille était parti en Syrie faire le jihad. Avant sa conversion, il n’avait rien à voir, ni de près ni de loin, avec l’islam. C’est cela, je crois, qui m’a motivé. J’ai passé des semaines sur le web à visionner des vidéos d’Al Nosra, de Daesh, certaines horribles, d’autres fascinantes, toutes généralement très bien conçues. J’ai aussi regardé des témoignages d’embrigadés, lu des livres-documents, bref, j’ai fait ma recherche, comme tout auteur qui construit une histoire. Et puis je me suis replongé dans mes souvenirs du Liban ou de la frontière turco-syrienne, lieux que j’ai fréquentés. L’idée du roman choral est venue ensuite. Je voulais vraiment emmener le lecteur dans la tête de Maëlle et de ceux et celles qui l’avaient côtoyée à un titre ou un autre. Encore une fois, rien n’est plus complexe qu’un être humain, et rien ne restitue mieux cette complexité-là que le roman.

Vous donnez au lecteur, et c’est troublant, toutes les raisons de s’attacher à Maëlle, qui est une adolescente idéaliste, brillante, éprise de justice. Pourquoi Maëlle est-elle une cible parfaite pour les jihadistes, ce que sa jeune soeur Jeanne ne sera sans doute jamais ?
Maëlle est exactement cela : idéaliste, éprise de justice. Sa vision du monde est sombre. Elle est la cible rêvée à qui proposer une aventure à la fois absolue et éthique. Elle a aussi une image dégradée d’elle-même, à l’inverse de Jeanne, qui est plus sûre d’elle, et donc moins susceptible de basculer. Du coup, l’illusion d’avoir été choisie, élue, renforce l’auto-estime de Maëlle. Les rabatteurs recherchent un certain type de profil sur le web. Il ne faut pas sous-estimer les embrigadeurs, qui changent constamment de techniques, sont affûtés, intelligents, efficaces, si on les juge à l’aune de leurs résultats. Après que j’ai terminé ce roman, une fille d’amis s’est radicalisée via des rencontres in vivo et sur internet. Cette jeune fille est très proche de Maëlle par son caractère. Elle est passée par les mêmes phases d’enfermement et d’isolement. Cette ressemblance m’a fait frémir…